Le Registre

Les Buts

Le but essentiel du Registre est la conservation, le maintien et la sauvegarde des véhicules de la marque Alfa Romeo dans leur état d’origine. Les priorités sont données aux actions suivantes :                    

  • Informations sur l’identification des modèles construits à Milan,                       
  • Favoriser la rencontre et l’échange entre les membres du Registre,                   
  • Edition d’un Bulletin de communication annuel,                                                     
  • Recensement des spécialistes et fournisseurs de pièces détachées,                 
  • Création d’une Commission Technique,                                                                       
  • Passeport FIVA pour véhicules vétérans,                                                                     
  • Participation à des manifestations en rapport avec la marque,                           
  • Recherche de contacts avec des Clubs Alfa Romeo à l’étranger.  

Le Registre Suisse Alfa Romeo a signé une convention, avec Alfa Romeo Suisse à Agno au Tessin, pour l’utilisation du Nom et du Logo officielle pour le Registre. Le Registre Suisse Alfa Romeo est membre de la Swiss Historic Vehicles Federation (ancienne Federation Suisse des Véhicules Anciens) 

Avantages réservés aux membres du RSAR

 

Rencontres de Passionnés : L’inscription au Registre permet d’adhérer à un groupe de personnes qui partagent leur passion pour les Alfas. Les rencontres sont organisées sous la forme de sorties en voiture, de stamms, de réunions techniques, de visites de salons de voitures anciennes ou de festivités tel que le repas de fin d’année.

 

 Aide Pratique : La Commission Technique propose toute une série d’aides aux membres dans le domaine de l’acquisition ou de l’entretien de son Alfa Romeo.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

 

Le Bulletin du Registre : La cotisation permet de recevoir gratuitement le bulletin annuel du Registre. Un document superbe de xx pages environ magnifiquement illustré avec des articles sur la vie du Club, etc. (à compléter)

 

Petites annonces gratuites : Si vous cherchez à acheter ou vendre une voiture ou des pièces Alfa Romeo. Ces petites annonces sont publiées sur le site du Registre et accessibles à tous les visiteurs du site.

 

Cotisation : Le montant annuel de la cotisation est de  120 francs pour les membres actifs, de 100 francs pour les membres partenaires et de 60 francs pour les juniors.

 

Inscription : Pour une demande d’inscription au club cliquez ici


Notre Histoire

Lorsque nous avons fondé le Registre, avec Jean Daniel Jornayvaz, le samedi précédant l’appel du 8 novembre 1981, nous avions envisagé la possibilité de se retrouver les deux, seuls, autour d’un verre, l’histoire aurait pu s’arrêter là...

Les passionnés d’Alfa Romeo ont toujours existés, il manquait en Suisse , une structure capable de les réunir, de maintenir, et d’alimenter un » Cuore », souvent sportif et toujours palpitant .

En 1976, j’ai rencontré Jean-Daniel Jornayvaz dans son bureau d’architecture situé à Rivaz, face au lac, avec le château de Glérolles et St.Saphorin au loin. A ce moment là j’avais déjà un intérêt pour Alfa et je me suis rendu compte qu’il était très documenté sur la production d’après guerre. Sur ses conseils, en vue de maîtriser le sujet, je fis, à Florence l’acquisition indispensable du livre intitulé :« Tutte le Vetture Alfa Romeo dal 1910 », une bible de 875 pages écrite par celui qui fût l’historien de la Marque et le Fondateur du Musée Historique d’Arese.

 

L'idée de départ se basait sur le principe de redonner aux Alfa, trop souvent maquillées de façon fantaisiste, leur véritable état d’origine, labellisé Milano. Il soulignait souvent que c’est une des rares marques automobiles, où les enseignements de la course sont directement appliqués à la série. Pour illustrer le propos citons l’utilisation généralisée des blocs moteurs et carters de différentiels en alliage léger, des boîtes à 5 vitesses, des profilages de carrosseries type « coda tronca ».

Pour lui, cette passion est née durant ses études au Technicum de Genève, lorsque les locaux de la section mécanique vibraient aux rugissements de l’Alfa Romeo TZ 1 du pilote genevois Charles Ramu-Caccia. C’est ici que se faisaient les séances de réglage, qui méritent la note de 10, en effet à la course de côte Ollon-Villars , la TZ1 fait un meilleur chrono qu’une TZ 2 d’usine…

 

 

Un excellent coup de volant et un pied droite lesté, serviront ses Alfa : Giulietta Sprint, Berline T.I.,Alfasud, Super 1.6, 1.3 TI,TI Super, 1750 Berline, Alfetta, 1750 et 2000 Bertone, GTV6. Il savait bien comment les débourrer et monter les régimes à 7500 tours sur des routes magnifiques,libérées par l’indispensable klaxon deux tons, un peu à l’image du film « Il Sorpaso» de Dino Risi, tourné en 1962. Le jeudi, il fallait se rendre au kiosque à journaux de la gare pour acheter en primeur l’Automobil-Revue porteuse de petites annonces auxquelles il faudra répondre rapidement. Il avait la clé permettant de lire les sigles figurants sur les blocs moteurs, donnant de précieuses information sur la cylindrée. 


Dans sa bibliothèque, il y a tous les essais de la presse spécialiséeRA/ AR , Quattroruote, l’Auto Journal, L’Automobile, Sport-Auto, Auto-Motor und Sport. Ses auteurs préférés se nomment Paul Frère, Philippe Toussaint ,Alain Berthaut, et en Italie Giovanni Lurani. Il sera notre premier Président jusqu’en 1987, donnant avec les adhérents de 1981, une double étincelle qui allumera les passions et permettra de sauver quelques belles milanaises.. 

Lors de nos virées à l’OTM de Berthoud, à Lyon ou à Milan, nous créons des contacts et ramenons de quoi compléter nos documentations. A Lausanne, nous rencontrons les anciens pilotes Toulo de Graffenried, Robert Jenny, le préparateur Charles Saurer et Claude Frésard. A Yverdon, le garagiste et agent Alfa Romeo, Ulrich Hofer nous apporte tout son savoir et son expérience sur les mécaniques milanaises. A l’étranger nous pouvons compter sur Claude Müller et Philippe Jacquot en France, Thierry Inghels en Belgique, Massimo Giriodi en Italie. Puis nous avons menés simultanément la restauration de deux Giulietta en constatant qu’il n’existait aucune association pour cette marque, d’où notre décision de lancer l’idée, dont le but essentiel est la conservation des Alfa Romeo dans leur état d’origine. Les priorités sont données aux actions suivantes :

  • Informations sur l’identification des modèles construits à Milan.
  • Edition d’un Bulletin de communication.
  • Recensement des spécialistes et fournisseurs de pièces détachées.
  • Création d’une Commission Technique.
  • Participation à des manifestations en rapport avec la marque.
  • Mise en place et animation d’une table ronde mensuelle.
  • Recherche de contacts avec des Clubs Alfa Romeo à l’étranger.
  • Signature d’une convention, avec Alfa Romeo Suisse à Agno au Tessin.

 

Au 31 décembre 1985, l’association comptait 59 membres actifs et 15 membres partenaires. Le 9 septembre 1988 à l’âge de 50 ans, il nous quitte pour toujours après quelques jours d’hospitalisation. Voilà brièvement narrées, pour ceux qui ne l’ont pas vécu, les premières années du Registre Suisse Alfa Romeo. Je tiens ici à remercier tous les adhérents et, en particulier les Membres des Comités successifs qui ont su, par leur engagement et leurs compétences donner longue vie au Registre Suisse Alfa Romeo.

Antoine Kohler - Président du RSAR de 1987 à 1995

 

Nos voitures

Les Présidents

Patrizio Pieren                 2016 -

François Wenker             2015

Yves Badan                      2013 - 2014

Philippe Cornu                2008 - 2013

Henri Rengel                   2000 - 2008

Arlette Aubry                  1995 - 2000

Antoine Kohler               1987 - 1995

Jean-Daniel Jornayvat    1981 - 1987


Evénements en images

2017

2016

Notre Histoire en Images